La compagnie d’assurances a-t-elle le droit de vous imposer l’expert auto de son choix ?

Spread the love

En cas de sinistre, le choix de l’agent chargé d’effectuer l’expertise pose parfois problème. La compagnie d’assurances propose une liste de professionnels vers qui l’assuré peut se tourner. Elle peut également lui imposer cette liste. L’assuré est-il obligé de s’y soumettre ou peut-il choisir un expert auto indépendant lui-même ?

Le choix de l’expert auto : que dit la loi ?

Selon le Code de la route et le Code des assurances, l’assuré a le droit de choisir librement les professionnels intervenant dans la résolution des problèmes liés à son accident de voiture. Ce droit est légitime et inaliénable. Par conséquent, sa compagnie d’assurances ne peut pas lui imposer un expert auto, quelle qu’en soit la raison.

La loi protège les intérêts des assurés qui se trouvent parfois lésés par rapport à leur compagnie d’assurances. C’est la raison pour laquelle elle les laisse choisir un expert auto indépendant pour effectuer l’expertise. Elle insiste aussi sur la qualité de l’agent qui doit être neutre, intègre et impartial. Qu’il ait été désigné par l’assuré ou l’assureur, il doit miser sur son professionnalisme pour assurer la fiabilité du rapport d’expertise.

L’avis de l’expert auto s’avère particulièrement important. Effectivement, l’expertise lui permet de déterminer le montant de l’indemnisation à octroyer à l’assuré. Le résultat dudit rapport risque d’être faussé si le professionnel a mal-évalué les dégâts. Le même problème peut également se poser s’il a omis certains détails lors de l’évaluation des circonstances du dommage.

Comment se déroule l’expertise automobile ?

En cas d’accident routier, la compagnie d’assurances peut mandater un expert auto pour effectuer l’expertise. Son rôle consiste à évaluer l’ampleur du sinistre et chiffrer les préjudices subis par le véhicule. Dans un premier temps, il doit consulter la déclaration de l’assuré et vérifier sa véracité à partir de l’état du véhicule. Ce n’est qu’après cela qu’il étudiera les circonstances du dommage en prenant en considération les données qu’il vient de récolter.

Sachez que si vous optez pour l’expert auto proposé par votre assureur, vous pouvez assister à l’expertise de votre voiture accidentée. Cependant, si le résultat de son rapport ne vous convainc pas, la loi vous permet d’entamer une procédure de contre-expertise. Si cette dernière ne suffit pas à résoudre le conflit, un troisième diagnostic réalisé par un expert arbitre peut être mis en œuvre.

Dans quel cas faire appel à un son propre expert auto ?

Si le résultat du premier diagnostic ne correspond pas à vos attentes, vous avez tout intérêt à le contester. Vous devez alors choisir un expert auto indépendant capable d’œuvrer en toute impartialité si vous songez à entamer une expertise contradictoire. Cette démarche pourra vous permettre de bénéficier d’une juste indemnisation des préjudices subis par votre véhicule. Notez que si les honoraires de votre expert ne sont pas compris dans les garanties de votre assurance, les frais relatifs à la mise en œuvre de cette procédure seront à votre charge.

Vous pouvez par ailleurs faire appel à un expert auto si vous songez à acheter un véhicule. Ce professionnel peut vous aider à prouver la présence de vice caché sur ce dernier. Vous pouvez aussi solliciter ses services si vous êtes vendeur de voiture et souhaitez engager une procédure d’expertise contradictoire.

 


Spread the love

Write a Reply or Comment

Your email address will not be published.