Souscrire plus jeune pour bien en profiter

Spread the love

L’assurance vie ne séduit pas les jeunes, car elle est assimilée à un système de placement à long terme. Comme les assureurs ne fixent aucun âge minimum pour adhérer à un tel contrat, il est recommandé de s’affilier le plus tôt possible. Il faut en effet souscrire plus jeune pour bien profiter de l’assurance vie. Explications.

 

Épargner de façon régulière, à son rythme

Le placement de petites sommes versées régulièrement dans le contrat d’assurance vie permet d’accumuler un capital conséquent sur le long terme. Il est en effet difficile d’amasser de l’argent dans l’objectif d’effectuer plus tard des versements importants qui pourraient être ponctuels et tardifs et ne généreraient que peu d’intérêts.

Une jeune personne qui opte pour des versements programmés dans son contrat d’assurance vie dispose de nombreux avantages. Il peut mettre en place librement et facilement une épargne. Il s’agit de la solution idéale pour se préparer à différentes phases de la vie, le financement d’un voyage, l’achat d’un bien immobilier, la constitution d’une épargne pour anticiper la retraite, etc.

 

Pour profiter d’avantages fiscaux

Les avantages fiscaux de l’assurance vie deviennent de plus en plus intéressants au fil du temps.

Pour un contrat entre 0 et 4 ans, le titulaire peut intégrer les plus-values de son assurance vie dans son revenu imposable ou  opter pour un prélèvement forfaitaire libératoire de 35%.

De 4 à 8 ans, le taux de ce prélèvement baisse à 15%, mais le titulaire a encore la possibilité de l’intégrer dans son revenu imposable.

À partir de 8 ans d’ancienneté, les retraits ne dépassant pas 4.600€ pour une personne seule et 9.200€ pour un couple sont exemptés d’impôt. Le pourcentage du prélèvement forfaitaire est de 7,5% et l’assuré peut toujours choisir le barème d’imposition sur le revenu.

 

Oser investir sur des actifs plus risqués

Un jeune souscripteur peut investir sur des supports plus risqués, mais qui rapportent beaucoup plus que les actifs plus sécuritaires. Lorsqu’il effectue son premier versement, l’assureur lui demande des renseignements sur son profil d’investisseur. Après analyse de ces informations, il est orienté vers des portefeuilles adaptés à son profil afin d’optimiser la rentabilité de son assurance vie. Un jeune affilié peut en effet se permettre de placer dans des fonds risqués. Sur le long terme, il parviendra à lisser le contexte.


Spread the love

Write a Reply or Comment

Your email address will not be published.