Les erreurs courantes quand on fait construire sa maison

Spread the love

La construction d’une maison est un chemin plein d’embûches, dès la conception du projet jusqu’au terme des travaux. Quelles sont les erreurs courantes à éviter afin que le rêve de l’aventure d’une vie ne se transforme pas en cauchemar ? En suivant les conseils délivrés sur cette page, vous vous épargnerez de nombreux désagréments.

 

La sous-estimation du budget pour la construction de la maison

Le budget constitue l’élément principal du projet. Son montant dépend de vos économies et de votre capacité d’emprunt. Plusieurs paramètres entrent en ligne de compte pour le définir. Le budget doit inclure le coût du terrain, les frais d’étude du projet, tels que les honoraires de l’architecte, les factures des bureaux techniques chargés d’étudier le sol et la structure, ainsi que la réalisation des travaux.

Même si le calcul de l’enveloppe allouée à la construction de la maison a fait l’objet d’une mûre réflexion, vous devez toujours vous attendre à des coûts supplémentaires, les surprises n’étant pas à écarter au fur et à mesure de l’avancée des travaux. Afin de ne pas être pris au dépourvu, prévoyez un budget supplémentaire d’au moins 15 % du montant initial.

 

Le choix à la hâte du terrain

L’achat du terrain constitue la première étape d’un projet de construction d’une maison individuelle. Un bon choix du terrain détient une importance capitale. Un terrain proposé à un prix attractif ne correspond pas forcément à vos attentes. Il est conseillé de ne pas se précipiter. Avant d’entamer vos recherches, pensez à définir vos critères : terrain plat ou avec pente, en milieu urbain ou à la campagne, la situation par rapport aux commerces, écoles, transports, avec ou sans voisin, l’exposition au soleil, etc.

Lorsque vous trouverez le terrain, avant de conclure l’acte d’achat définitif, vous devez vous renseigner sur les risques qu’il pourrait comporter: la présence d’anciennes carrières pouvant engendrer un affaissement du sol, la localisation dans une zone sismique, les nuisances sonores, etc.

 

Ne pas faire une étude du sol

Vous ne devez surtout pas faire l’impasse sur ce volet. Informez-vous auprès de la mairie pour connaître la nature du sol (humide, caillouteux, argileux, etc.) afin de déterminer le type de fondation à adopter et pour vous renseigner sur les capacités de construction du terrain. Ne manquez pas de consulter au service dédié le plan d’occupation des sols (POS) ou le plan local d’urbanisme (PLU), chaque commune ayant ses propres dispositions.

 

Ne pas se renseigner au préalable sur le constructeur

Le bouche-à-oreille représente un système efficace pour vous orienter vers le bon choix de l’entreprise à qui vous confierez la construction de votre maison. Renseignez-vous sur ses qualifications et sur ses précédentes réalisations.

Après obtention de ces informations, prenez un rendez-vous pour un premier contact. Vous aurez l’occasion de poser des questions afin d’avoir plus de garanties sur ses expériences et sa fiabilité. Veillez également à demander une pièce justificative de son assurance. Un contrat sera ensuite établi. Les honoraires, les délais d’exécution des travaux, le budget global doivent figurer dans ce document.

 

Ne pas se hasarder à construire soi-même sa maison

La construction d’une maison requiert la maîtrise de nombreuses règles et techniques spécifiques. Pour garantir la réussite de votre projet, faites appel à un constructeur professionnel, apte à gérer le chantier du début jusqu’au terme du chantier.


Spread the love

Write a Reply or Comment

Your email address will not be published.